Nos propositions de loi et de résolution

Retrouvez ici l’ensemble des propositions de loi déposées par le groupe CRC.

Lire la suite

Création d’une commission d’enquête sur les conditions d’application de la circulaire du 13 juin 2006 relative à la régularisation d’étrangers parents d’enfants scolarisés

Par / 26 septembre 2006

EXPOSE DES MOTIFS

Mesdames, Messieurs,

La régularisation de la situation des étrangers parents d’enfants scolarisés constitue l’un des thèmes forts de l’actualité de cet été et de la rentrée 2007. Plus de 30 000 demandes de régularisation, 33 538 au total, ont été déposées dans les différentes préfectures.

En cette fin du mois de septembre, un constat s’impose : seuls 6 924 adultes sans-papiers ont été régularisés au titre de la circulaire du 13 juin 2006.

Il convient donc de s’interroger sur les conditions d’examen des dossiers de régularisation, afin de savoir si les critères d’appréciation ont été appliqués de manière objective ou si, au contraire, l’arbitraire a motivé les décisions des préfectures.

La question mérite en effet d’être posée, tant les disparités dans le traitement de ces dossiers entre les départements et au sein de ceux-ci furent flagrantes et tant le retard pris dans l’examen de certain fut important.

En juin dernier, dès la publication de la circulaire, le Ministre de l’intérieur prédisait entre 6 000 et 7 000 régularisations, alors que les dossiers commençaient à peine à se constituer en préfecture.

Le 24 juillet, il estimait à quelque 6 000 personnes le nombre de sans-papiers susceptibles d’être régularisés.

Tout laisse donc supposer que l’arbitraire a prévalu dans l’examen des dossiers, ce qui pourrait d’ailleurs expliquer l’afflux de réponses presque toutes négatives enregistrées depuis la mi-août.

De nombreuses familles, qui entraient pourtant dans les critères de la circulaire, n’ont pas été régularisées.

De nombreuses zones d’ombre entourent l’application de la circulaire du 13 juin. Des quotas ont-ils été établis, de manière officieuse, par le Ministre de l’Intérieur, et ce dès le mois de juin ? Pourquoi a-t-on pu constater tant de disparités entre les départements ? Que vont devenir les quelques 26 000 sans-papiers, déboutés de leur demande ? Est-ce une coïncidences si ce chiffre correspond au quota fixé par le Ministre de l’intérieur concernant le nombre de reconduite à la frontière à exécuter en 2006 ?

La Haute autorité de lutte contre les discriminations s’est elle aussi interrogée sur ces demandes de régularisation. Dans un courrier daté du 4 septembre et rendu public le 14, elle a alerté le Ministre de l’intérieur sur les difficultés que pourrait soulever, au regard de la Convention européenne des droits de l’homme, le critère de la circulaire réclamant l’absence de lien de l’enfant avec le pays dont il possède la nationalité.

Nombre de refus ont pourtant été motivés sur ce seul argument.

Une commission d’enquête parlementaire s’impose, par conséquent, pour clarifier les conditions d’application de la circulaire du 13 juin 2006 afin d’établir toute la transparence nécessaire les critères retenus dans l’examen des dossiers de régularisation des parents sans-papiers.

Telles sont les motivations qui conduisent les sénateurs du groupe communiste républicain et citoyen à vous proposer la création d’une telle commission d’enquête parlementaire.

PROPOSITION DE RESOLUTION

Article unique

En application de l’article 11 du Règlement du Sénat, est créée une commission d’enquête de vingt et un membres chargée d’investiguer sur les conditions d’application de la circulaire du 13 juin 2006.

Les dernieres interventions

Nos propositions de loi et de résolution Un dispositif permettant aux femmes de quitter le domicile plus simplement

Aide financière d’urgence en direction des victimes de violences conjugales - Par / 8 février 2021

Nos propositions de loi et de résolution Un véritable déni démocratique

Inscription à l’ordre du jour du Sénat du projet de loi de ratification du CETA - Par / 5 janvier 2021

Nos propositions de loi et de résolution L’énergie, un bien commun de l’humanité

Constitution d’un véritable service public de l’énergie - Par / 1er décembre 2020

Nos propositions de loi et de résolution La séparation des Églises et de l’État doit aussi être valable en Guyane

Extension de la loi du 9 décembre 1905 à la collectivité territoriale unique de Guyane - Par / 10 novembre 2020

Nos propositions de loi et de résolution Une étude d’impact insuffisante et lacunaire

Création d’une commission d’enquête sur la sincérité, l’exhaustivité et l’exactitude de l’étude d’impact relative à la réforme des retraites - Par / 3 mars 2020

Nos propositions de loi et de résolution Rendons moins difficile l’accès à l’IVG

Allongement du délai légal de l’interruption volontaire de grossesse - Par / 6 septembre 2019

Nos propositions de loi et de résolution Des risques conséquents pour l’environnement et pour l’être humain

Interdiction de l’utilisation de cyanure dans l’exploitation minière aurifère et argentifère - Par / 3 avril 2019

Nos propositions de loi et de résolution Une mesure évidente de justice fiscale

Rétablissement de l’impôt de solidarité sur la fortune - Par / 20 mars 2019


Bio Express

Pierre Ouzoulias

Sénateur des Hauts-de-Seine
Membre de la commission de la Culture, de l'éducation et de la communication
Elu le 24 septembre 2017
En savoir plus
Administration